Hermann Beaugrand
Naturopathe, Iridologue

Les moulins,
Quartier La Planchette
07400 Alba-La-Romaine
06.71.41.83.25
"La naturopathie simple et à portée de tous."

Les châtaignes

ChâtaignesAutre aliment incontournable de l’automne avec les courges, les châtaignes avec leur goût si caractéristique et leur saveur légèrement sucrée font le bonheur des petits comme des grands. Si ces petits fruits peuvent être utilisés dans de nombreuses recettes, aussi bien salées que sucrées, les châtaignes possèdent également des nombreuses propriétés nutritionnelles et des vertus thérapeutiques pour nous aider à prendre notre santé en main.

 

Fruits du châtaignier ( Castanea sativa ), les châtaignes sont naturellement présentes en Europe, et notamment en France depuis des millions d’années comme en atteste un fossile de châtaigne retrouvé près de Privas en Ardèche, et vieux de 8.5 millions d’années

 

Si les châtaigniers sont naturellement présents en France, il faudra attendre le début du 13ème siècle pour que sa culture se développe véritablement sous l’influence des bénédictins pour se poursuivre jusqu’au 19ème siècle. Son importance était telle que les châtaignes ont pendant longtemps été la base de l’alimentation de régions entières, autant pour les hommes que pour les animaux. Son surnom « d’arbre à pain » étant lié quand à lui au fait d’une part de la farine qu’il était possible de produire grâce aux châtaignes, mais aussi parce que les châtaigniers étaient beaucoup plus productifs à l’époque que la culture des céréales pour nourrir les hommes.

 

Si les châtaignes et les marrons désignent le même fruit ( la différence étant lié au fait de leur taille et de leur grosseur ), ceux-ci ne doivent pas être confondus avec le marron d’Inde, fruit du marronnier d’Inde qui quand à lui est toxique. Outre la forme des feuilles des arbres qui permet de les différencier, un moyen simple de discerner la châtaigne du marron d’Inde consiste à examiner les bogues des deux espèces ( ces capsules épineuses qu’il convient de manipuler avec prudence). Celle de la châtaigne étant comme on peut le voir sur les photos, beaucoup plus « épineuse » que celle du marron d’Inde.

 

Marron d'Inde

Bogue d’un marron d’Inde

châtaigne

Bogue de châtaignes

 

Intérêt nutritionnel

Avec un apport calorique situé entre 130 et 180 kcal pour 100 grammes, les châtaignes constitue une source d’énergie intéressante en hiver due à sa teneur en glucides ( environ 35% dont principalement des glucides complexes comme l’amidon ). Ces sucres lents sont donc particulièrement intéressants pour les sportifs, mais conviennent également aux diabétiques.

 

Les châtaignes sont par contre pauvres en protéines et en lipides bien que ces derniers soient principalement constitués d’acides gras insaturés favorisant la bonne santé du système cardio-vasculaire. Si les châtaignes sont également riches en fibres, celle-ci sont particulièrement bien tolérées et peuvent être consommées par les personnes ayant des intestins fragiles.

 

Elles sont également totalement dénuées de gluten, et peuvent donc être consommées sans problèmes par les intolérants et les allergiques au gluten.

 

Mais c’est véritablement sa richesse en vitamine, minéraux et oligo-éléments qui font des châtaignes des aliments intéressants pour notre santé. Si elles sont particulièrement riches en vitamine C, elles contiennent de la vitamine E et de nombreuses vitamines du groupe B dont principalement de la vitamine B1, B3, B5, B6 et  la vitamine B9.

 

Sa teneur en minéraux est également élevée avec un fort taux de potassium, mais aussi de magnésium, de calcium ou encore de fer bien qu’elles soient pauvre en sodium. Enfin, de nombreux oligo-éléments sont présents dans les châtaignes comme le manganèse, le zinc, le cuivre,  ou encore le sélénium.

 

Intérêt pour la santé

De par son profil nutritionnel, les châtaignes constituent un aliment pouvant être consommés par tout le monde, que ce soit les sportifs, les diabétiques, les allergiques au gluten, les personnes âgées, les enfants ou encore les femmes enceintes. Elles ont un impact bénéfique sur notre système nerveux, mais également sur notre système cardio-vasculaire et sur notre énergie physique.

 

Elles constituent également un excellent reminéralisant, mais peuvent également être indiquée pour permettre de réguler l’équilibre acido-basique de notre organisme grâce à leurs propriétés alcalinisantes.

Châtaignes

Comment les choisir et les conserver

Si vous avez la chance de pouvoir récolter vos châtaignes en forêt, voici quelques astuces pour vous aider à les conserver.

 

  • Dés votre retour de promenade, nettoyez vos châtaignes une première fois afin d’enlever la terre, les brindilles ou les feuilles qui pourraient les souiller.

 

  • Immergez ensuite le fruit de votre récolte dans de l’eau. Vous pouvez alors éliminer tout les fruits qui flottent, ceux-ci sont sans doute déjà attaqués par les vers ou sont pourris. Si vous avez une maigre récolte, vous pouvez dés lors les retirer pour les conserver dans le bac à légumes du réfrigérateur afin d’être consommés rapidement dans les 7 jours.

 

  • Si votre récolte est importante et que vous désireriez la conserver plus longtemps, laissez tremper vos châtaignes entre 5 et 9 jours en changeant quotidiennement l’eau et en éliminant tout les fruits qui se mettront à flotter. Ceci va avoir pour effet de tuer toutes  les larves qui pourraient infester vos châtaignes et qui pourraient affecter les éléments sains, mais ceci aura également pour conséquence de modifier les propriétés de la chair de la châtaigne afin de lui conférer une grande résistance aux pourritures. À l’issue de cette période de trempage, disposez vos châtaignes dans une pièce ventilée pendant 8 à 10 jours en les remuant régulièrement jusqu’à ce que vous n’observiez plus de traces de condensation sur la peau de vos châtaignes. Vous pourrez alors les stocker dans un endroit frais et aéré en les remuant de temps en temps, mais ne les conservez pas dans une cave afin de ne pas les voir pourrir.

 

  • Il est également possible de congeler vos châtaignes pour pouvoir les utiliser par la suite de différentes manières. Pour ce faire, après avoir sélectionné vos châtaignes, pratiquez une incision sur la coque et mettez les directement au congélateur si vous les destinez à une futur cuisson au grill ( bien que ce ne soit pas l’idéal pour la santé), ou encore au four. Si vous désirez les incorporer à différentes recettes, il conviendra dans un premier temps de les éplucher avant de pouvoir les conserver au congélateur. Pratiquez là encore une incision dans la coque de vos châtaignes puis ébouillantez les quelques minutes. Puis, à chaud vous pourrez éplucher plus facilement vos châtaignes à l’aide d’un couteau ( vous pouvez également ajouter une cuillère à soupe d’huile dans l’eau pour assouplir d’avantage les coques. Une fois refroidies, vos châtaignes pourront être mises au congélateur pour vos futures recettes.

 

Pour manger les traditionnels « marrons chauds », préférez la cuisson au four plutôt qu’à la poële, pendant une vingtaine de minutes à 220°.

Hermann Beaugrand
Naturopathe, Iridologue

Les moulins,
Quartier La Planchette
07400 Alba-La-Romaine
06.71.41.83.25

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles

Retrouvez toute l’actualité sur facebook

Ateliers / Formations

Aucun événements prévu pour le moment.

Liens utiles

Cabinet de psychologie et de psychothérapie www.psychoaubenas.fr

Retrouvez-moi sur

Bien être et Beauté Bio indextwitterx