Hermann Beaugrand
Naturopathe, Iridologue

Les moulins,
Quartier La Planchette
07400 Alba-La-Romaine
06.71.41.83.25
"La naturopathie simple et à portée de tous."

Le cacao

Fèves de cacao

Considérées comme étant aussi précieuses que l’or par les aztèques et les mayas, les fèves de cacao font partie intégrante de ces deux civilisations puisqu’elles leur servaient de monnaie d’échange ( à titre d’exemple, un lapin valait 10 fèves de cacao tandis qu’une esclave en valait 100 ), mais le cacao était surtout utilisé lors des cérémonies religieuses par les mayas, sa consommation sous forme de boisson étant également réservée à la noblesse.

 

L’aliment des dieux

Outre cet aspect culturel, les vertus du cacao étaient également connues par ses deux civilisation puisque le Tchocolath, boisson composée de cacao bien sûr, mais aussi de piment, de miel, de farine de maïs et de gingembre et qui est à l’origine du chocolat apprécié par les européens était réputé pour ses propriétés nourrissantes, fortifiantes et aphrodisiaques. Selon la légende, ce serait Quetzalcóatl, le serpent à plume dieu de la végétation et du renouveau qui apprit aux hommes à cultiver le cacaoyer, cet arbre étant sacré pour la majorité des civilisations d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud qui utilisaient le cacao comme offrande aux dieux ( son nom grec Theobroma signifiant « nourriture des dieux » ), mais aussi lors des principaux rituels qui jalonnaient leur vie.

 

Un peu de botanique

Le cacao ou cacahuatl en nahuatl désigne la poudre obtenue par la torréfaction et le broyage des fèves de cacao qui sont issue des fruits ( cabosses ) du cacaoyer (Theobroma cacao) et dont on se sert pour de multiples préparations dont le chocolat.

 

Comme pour les vignes qui possèdent différents cépages, il existe différentes variétés de cacaoyer qui se distinguent par la forme, la couleur et surtout le goût et l’odeur de leurs fèves.

 

La variété Forastero constitue la majeur partie du cacao produit dans le monde (80 à 90% de la production mondiale) et est produit aussi bien en Amérique du Sud que dans l’ouest africain. Originaire d’Amazonie, ses fèves sont aplaties, les cabosses pouvant avoir différentes formes plus ou moins allongées ou arrondie. Cette variété se distingue par sa grande résistances aux maladies ainsi que son haut rendement, mais aussi son arôme fort qui donne au cacao son goût caractéristique.

 

La variété Criollo au contraire représente qu’entre 1 et 5% de la production mondiale, mais il se distingue par son goût raffiné et sa finesse qui en font le cacao le plus recherché par les connaisseurs du fait de sa rareté. Originaire d’Amérique centrale, cette variété est assez fragile et possède un rendement assez faible, ses fèves étant assez dodues et presque rondes, sa couleur claire tirant presque sur le blanc étant facilement reconnaissable.

 

On peut également mentionner la variété trinitarios ( 10 à 20% de la production mondiale ) qui correspond au croisement des deux variétés précédentes et qui possèdent des caractéristiques variables, de nombreux autres variétés d’Amérique du sud existant et ayant leurs caractéristiques propres comme le cacao d’Équateur ( variété Arriba ) de très grande qualité, ou encore le cacao de Guyane.

 

 

Cabosses de cacaoyer

Une richesse nutritionnelle et de nombreuses vertus

Avec environs 50 à 57% de lipides qui constitue le beurre de cacao, le cacao est très calorique (environs 500 kcal pour 100 grammes de chocolat ), cette richesse étant accentuée par ses protéines (18 à 20% ) et ses glucides (environs 30%) ce qui en fait un aliment assez complet bien qu’il convient de ne pas en abuser pour conserver sa ligne.

 

Si le beurre de cacao est riche en lipides, il l’est également en vitamine E et en polyphénols qui possède des propriétés anti-oxydantes ayant une action préventive dans l’apparition de pathologies cardio-vasculaires, inflammatoires, neurodégénératives, contre le cancer et contre le vieillissement. On peut ajouter que les propriétés nutritives du beurre de cacao étaient également connues des aztèques et des mayas qui l’utilisait sur leur peau pour la nourrir, le beurre de cacao ayant également des propriétés cicatrisantes et apaisantes en cas de coups de soleil, ce qui en fait un aliment incontournable pour avoir une belle peau.

 

La cacao est également très riche en de nombreux oligo-éléments comme le magnésium, mais aussi le calcium, le fer, le potassium, le phosphore, le cuivre ou le zinc, ce qui en fait un excellent reminéralisant qui agit fortement contre le stress.

 

Coté vitamines, le cacao n’est pas en reste puisqu’il est aussi riche en vitamines A, C et en vitamines du groupe B, lui permettant d’agir sur l’ensemble de l’organisme et de stimuler le système immunitaire.

 

De plus, les fèves de cacao possèdent plus de 200 substances favorables à la santé ce qui confère au cacao de nombreuses propriétés. Parmi ces substances, on peut citer :

  • La théobromine ( qui est toxique pour les chats et les chiens ) qui possède des propriétés lipolytique ( qui favorise la perte de gras ), mais aussi antitussif, diurétique, vasodilatateur,  et stimulant.
  • La caféine qui possède également des effets stimulant, diurétique, vasodilatateur, et lipolytique.
  • L’anandamine qui est un neurotransmetteur agissant sur les récepteurs endocannabinoïdes ( les mêmes sur lesquels agissent le cannabis ) et qui lui confère des propriétés euphorisantes et tranquillisantes d’où la réputation du chocolat d’être une « drogue douce ».

 

Comment le consommer?

 

cacao et chocolat

 Afin de bénéficier de toutes les vertus du cacao, l’idéal serait de consommer les fèves crues produites de manière biologique et surtout non torréfiées. En effet, si la torréfaction permet de décupler l’odeur et le goût des fèves de cacao, les hautes températures utilisées ( 180 degrés pendant 30 à 34 minutes ) détruisent une partie importante des nutriments et des principes actifs qu’elles contiennent.

 

Si vous êtes adepte du chocolat, privilégiez le chocolat noir qui sera beaucoup plus riche en nutriments et en anti-oxydants que les chocolats au lait ou les chocolats blancs, l’amertume du chocolat étant proportionnel au taux de cacao qu’il contient.

Hermann Beaugrand
Naturopathe, Iridologue

Les moulins,
Quartier La Planchette
07400 Alba-La-Romaine
06.71.41.83.25

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles

Retrouvez toute l’actualité sur facebook

Ateliers / Formations

Aucun événements prévu pour le moment.

Liens utiles

Cabinet de psychologie et de psychothérapie www.psychoaubenas.fr

Retrouvez-moi sur

Bien être et Beauté Bio indextwitterx