Hermann Beaugrand
Naturopathe, Iridologue

Les moulins,
Quartier La Planchette
07400 Alba-La-Romaine
06.71.41.83.25
"La naturopathie simple et à portée de tous."

La psycho-alimentation, avis d’une psychothérapeute

troubles_alimentation

Parce-que nous ne sommes pas qu’un ventre qui mange, mais que nous sommes aussi une tête qui se nourrit, même en naturopathie nous devons prendre en considération le rapport de chacun avec son alimentation. Pour nous éclairer sur ce sujet, rencontre avec Charlotte De Revière, psychothérapeute à Alba-la-Romaine.

 

Qu’appelez-vous la psycho-alimentation?

Ce que je nomme psycho-alimentation est un sujet très vaste qui va de la prise en compte des raisons personnelles et psychiques dans les troubles du comportement alimentaire, surpoids, obésité, etc  aux rapports que nous avons chacun avec l’assiette en général, ou encore les interactions qu’il existe entre la nourriture et nous. En effet, si notre comportement, nos émotions vont induire une certaine façon de manger, ce que nous mangeons influence également notre psychisme.

 

Comment l’alimentation peut-elle influencer notre psychisme ou notre comportement?

On a plus l’habitude de cerner  l’état émotionnel ou les blessures psychiques qui auraient un impact sur notre manière de manger, mais à présent on ne peut se contenter de croire que cette relation va dans un seul sens. A l’heure de l’agro-industrie, il est important de garder en tête que la composition de notre nourriture agit sur le corps, notre cerveau, et de ce fait sur notre psychisme, et nos comportements.

 

De plus en plus d’études scientifiques relatent la dangerosité des conservateurs, des colorants et autres additifs, de la consommation de sucre raffiné. N’avez-vous jamais remarqué à quel point les petits enfants peuvent devenir « hyper-actifs » après la consommation de bonbons, sirop ou soda par exemple? Ces enfants ne tiennent plus en place, peuvent faire des « crises » qu’on va nommer parfois caprices ou que l’on va mettre sur le dos d’un mauvais caractère. Il arrive que l’enfant soit diagnostiqué comme atteint de TDAH, alors qu’il réagit juste à la prise régulière d’additifs. La prise de ce genre de produits alimentaire a une action direct sur leur comportement par la concentration importante de sucre raffiné dans le produit, mais aussi à cause de la présence de certains additifs. La glycémie joue au yoyo, alternant très rapidement entre l’hypo et l’hyperglycémie, entrainant alors fatigue, irritabilité, sensation de faim lors de l’hypoglycémie. Lorsqu’elle celle-ci survient plusieurs fois par jour, cela devient problématique autant au niveau du comportement que de la santé. Les additifs ont aussi une influence, et certains interdits dans d’autres pays, sont autorisés en France. Depuis 2010 certains comportent malgré tout la mention « Peut avoir des effets indésirables sur l’activité et l’attention chez les enfants« . Or, ce sont des additifs que l’on ne retrouve pas seulement dans les bonbons ou les sodas, on les retrouve dans des pâtisseries, des boissons alcoolisées, des confitures, des viandes, saucisses, merguez, chorizos, fruits au sirop, chewing gum, etc.

 

Il me semble que nous sommes tous susceptibles d’être touchés par ces produits et pas seulement les enfants qui sont malgré tout en première ligne. Mais la liste des produits alimentaire pouvant avoir une influence sur le psychisme ne s’arrête pas là. Les produits laitiers, le gluten, etc ont un impact direct sur notre deuxième cerveau, les intestins, ce qui modifie naturellement notre état émotionnel, et notre comportement.

 

Quel est le rapport entre alimentation  et psychothérapie?

Le rapport entre nous et l’alimentation est un lien très complexe, qui ne pourrait être décrit en quelques lignes. Notre alimentation, c’est une part de nous même, une projection de ce que l’on souhaite voir, un reflet de ce que l’on vit dans le monde. C’est une compensation, une récompense, un anti-dépresseur, etc. Alors même que celle-ci peut  avoir et a une influence  sur nous, l’alimentation peut également devenir un terrain thérapeutique, et nous aider dans notre cheminement intérieur. Elle peut devenir source de plaisir, et non de frustration ou de culpabilité.

 

Lorsque l’on prend conscience de l’influence qu’a l’alimentation dite moderne sur notre corps, on ne peut nier le lien qu’il existe entre notre bien-être, notre santé et notre assiette. La qualité de notre alimentation joue un vrai rôle sur notre santé physique et psychique, mais le rapport que l’on entretient avec aussi, car il traduit la relation que l’on a avec soi, avec les autres, avec le monde.

 

Ainsi, la réalisation de recettes, se mettre à cuisiner peut devenir un véritable outil thérapeutique pour certains. C’est une (re)découverte de soi, de ses sens, de son corps. C’est aussi réapprivoiser son désir, s’autoriser à l’écouter. C’est prendre conscience de son histoire, son histoire familial. C’est parfois réapprendre à (se) dire « je t’aime ».

 

La cuisine pourrait-elle être une annexe du cabinet de psychothérapie?

Dans le cas où l’ on  prendrait le parti d’élaborer ses propres repas, où l’on déciderait de changer de régime alimentaire, de travailler sur l’estime de soi, de son mode de relation aux autres, etc,  la cuisine peut-être un outil, et ce qui s’y passe ressemble à ce qui se joue en thérapie. Car, c’est un espace où l’on va travailler une pâte, comme on travaille sur soi, c’est un espace où l’on tenter de trouver un équilibre entre les saveurs comme on va tenter de trouver un équilibre intérieur. Cet équilibre n’est le même pour personne. La cuisine est un lieu où l’on peut décider de se recentrer sur soi, où l’on peut choisir de donner aux autres.

 

Prendre conscience de son alimentation, être conscient en cuisine c’est déjà beaucoup. Le reste vient par la suite, au fur et à mesure de sa propre transformation. Il faut apprendre à prendre le temps de réaliser une recette comme il faut se laisser le temps de se comprendre soi-même.

 

Merci à

Charlotte De Revière
Psychothérapeute
Quartier La Planchette
07400 Alba-la-Romaine
07.70.01.17.37
Hermann Beaugrand
Naturopathe, Iridologue

Les moulins,
Quartier La Planchette
07400 Alba-La-Romaine
06.71.41.83.25

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles

Retrouvez toute l’actualité sur facebook

Ateliers / Formations

Aucun événements prévu pour le moment.

Liens utiles

Cabinet de psychologie et de psychothérapie www.psychoaubenas.fr

Retrouvez-moi sur

Bien être et Beauté Bio indextwitterx